Divination ou Destinée ?

Divination ou Destinée ?

Les arts chinois traditionnels sont catégorisés en 5 familles : Les Montagnes, la Médecine, la Physionomie, la Divination et la Destinée.

Le BaZi fait partie des arts de la Destinée et non de la Divination qui englobent le Yi Jing par exemple. Cette différenciation peut nous paraitre déroutante à nous occidentaux car après tout si vous me dites “Destinée”, vous allez certainement me parler du futur, de l’avenir, du destin. Quelle pourrait donc être la différence entre le Divination et Destinée ? Certes les deux arts peuvent pratiquement se rejoindre dans certaines situations pourtant cette différence est très importante, c’est une différence de fond et d’approche, une différence d’angle de vision globale. Je vais essayer de vous faire part de ce qui, de mon point de vue, fait cette différence primordiale. Elle tient tout d’abord en deux distinctions factuelles.

Le tirage

En Divination, que ce soit avec les tarots, le Yi Jing, la géomancie ou autres jeux de cartes, de dés, de pièces ou de baguettes, il y a ce qu’on appelle un tirage. Dans les arts divinatoires, le praticien procède toujours à un tirage, d’une manière ou d’une autre (même l’écriture automatique est en quelque sorte un tirage). On pose une question et le praticien, en se concentrant sur cette question et en utilisant son art, quelle que soit sa méthode, obtient une réponse sous forme de combinaison ou de figures.

Si vous revenez consulter un praticien du Yi Jing ou si vous allez voir un cartomancien plusieurs fois, y compris sur la même problématique que précédemment, le tirage sera à chaque fois différent et le conseil ou la réponse le seront également (au moins légèrement).

Dans les arts de la Destinée, particulièrement dans l’art du BaZi, il n’y a pas de tirage. Le praticien monte la carte énergétique du sujet à partir de ses informations de naissance.

Si la personne revient plusieurs fois, avec des considérations différentes, des questions différentes, si elle veut observer des domaines différents, l’analyse se fera toujours à partir de cette carte de naissance, qui ne sera jamais modifiée. Ce qui changera, ce sont les domaines et les périodes que le consultant souhaite voir analyser. Il ne s’agit pas là de tirage mais de montage. Montage de la carte de naissance et comparaison avec une date, passée ou à venir, donc montage de la carte énergétique qui concerne cette période à analyser.

C’est capital je trouve de bien comprendre cette différence. En BaZi, on n’interroge pas sur une période. Nous n’obtenons donc pas de réponse. On analyse la période.

La question

La seconde distinction à faire entre les deux arts concerne la question posée.

En Divination il est important que la question posée soit la plus précise possible pour que la réponse soit efficace. Plus la question sera précise, plus la réponse le sera également.

En BaZi, c’est très différent. Si vous demandez à un praticien BaZi si demain votre équipe préférée gagnera le match de championnat, et qu’il vous répond, vous avez certainement à faire à un escroc ou un incompétent. S’il vous annonce que vous allez rencontrer l’amour à telle date, que la personne en question sera blonde aux yeux bleus, ou bien que vous allez avoir un accident de la route à telle heure à tel endroit, sachez qu’il n’en sait rien réellement, qu’il vous entourloupe ou tout au moins qu’il se leurre lui-même.

Au mieux, si vous tenez à avoir des réponses sur de tels domaines, il pourra vous dire si les énergies que vous allez traverser le mois prochain seront propices ou non à de nouvelles rencontres ou si vous devez éviter les déplacements d’une manière générale à telle période.

Lorsque l’on consulte un art de la Divination, cela consiste à connaitre l’issue d’un événement décrit précisément, telle qu’elle apparait au moment de la consultation. A l’instant où vous procédez au tirage, vous aurez une photographie, en l’état, de l’événement futur.

Lorsque l’on interroge le BaZi sur un événement, on regarde la période de cet événement et nous comparons ses influences élémentaires avec la composition énergétique de la carte de naissance de celui qui consulte. C’est une énorme différence qui commence par le fait que, en BaZi, pour analyser une période future, il faut avant tout faire une analyse précise du thème de la personne. Il y a bien une dimension oraculaire dans les arts de la Destinée mais l’angle de vue est tout à fait différent que celui des arts de la Divination.

L’angle de vue

Entre le moment de la consultation et la date prévue de l’événement, il va s’opérer des changements. Tout évolue, tout se transforme et se métamorphose – le titre français du Yi Jing est d’ailleurs “le livre des transformations”.

La Divination consiste en quelque sorte à se téléporter dans le temps et observer ce que sera la situation à un moment T et quelle sera son issue pour le consultant. Si vous consultez à nouveau la Divination entre la première consultation et la date de l’événement en question, vous aurez un écho différent car entre temps, les choses ont changé. C’est la raison pour laquelle les arts de la Divination sont beaucoup moins efficaces en ce qui concerne les situations très éloignées dans le temps. La Géomancie, par exemple, indique que les tirages ne valent que pour une durée de 6 mois maximum (et c’est déjà énorme).

Les arts de la Destinée et notamment le BaZi, se concentrent sur l’observation des mouvements et essaient d’en comprendre les influences. L’analyse consiste à comprendre l’évolution des flux d’énergie et la qualité, favorable ou défavorable, de ces flux à un instant T, en relation avec la composition énergétique du consultant. A partir de là, on peut apprécier leur impact sur tel ou tel domaine de l’existence du sujet et le conseiller d’agir en fonction. Mais en termes d’événement, il n’est pas possible de définir une situation précise ni d’en connaître l’issue finale.

En conclusion

C’est une différence qui peut paraitre subtile à prime abord mais qui est primordiale. Beaucoup d’étudiants et même certains praticiens oublient cette différence car les deux domaines se rejoignent parfois de manière ténue. Mais on ne pratique pas le BaZi pour la Divination et on ne pratique pas la Divination pour la Destinée.

Les arts de la Destinée s’occupent du mouvement, ceux de la Divination s’occupent de l’issue, la conséquence. Par là même ils sont tout à fait complémentaires.

Ce que nous faisons grâce au BaZi, c’est décoder les énergies. Celles qui se sont imprimées en vous au moment précis de notre naissance et celles qui se transforment à chaque instant en 5 mouvements cycliques. Nous pouvons alors essayer de comprendre comment elles sont susceptibles de nous influencer et quels domaines de notre existence pourraient être impactés. La dimension oraculaire du BaZi consiste à décoder ces influences avant qu’elles n’arrivent et de s’y préparer pour agir du mieux possible, avec notre libre arbitre.

Les 5 arts traditionnels chinois, comme je le mentionnais au début de cet article sont :

Les arts des Montagnes, la spiritualité, qui comprennent aussi les arts martiaux internes.

Les arts de la Médecine, la santé, la prévention et la longévité qui nous permettra d’aller le plus loin possible dans l’art des Montagnes.

Ces deux premiers arts sont majeurs, les trois suivants sont plus des moyens de parachever les deux premiers, ce sont :

Les arts de la Physionomie, par exemple le Feng Shui ou l’étude du visage, qui sont les arts dit de la Terre.

Les arts de la Divination, comme le Yi Jing, qui sont les arts du Ciel.

Les arts de la Destinée, le BaZi ou le Qi Men Dun Jia, qui sont les arts de l’Homme.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire