Serge Gainsbourg

Serge Gainsbourg

Je vous propose aujourd’hui d’explorer un cas d’étude, celui de Serge Gainsbourg. C’est même ce que l’on pourrait nommer un cas d’école car la carte du médiatique et provocateur chanteur français est assez emblématique.

Serge Gainsbourg est né le 02/04/1928 à 04 :55 à Paris.

Voici la carte de naissance telle que je l’ai monté.

Son heure de naissance se situe entre celle de YIN, le Tigre, 03 :00- 04 :59, et celle de MAO, le Lièvre, 05 :00-06 :59. A cette époque nous vivions à l’heure solaire, mais il y avait l’heure d’été en France. Cependant celle-ci débute en 1928 qu’à partir du 20 avril. Nous sommes donc normalement à l’heure solaire.

Comme nous sommes à Paris, il conviendrait d’ajouter 9 minutes pour trouver l’heure solaire locale, donc 05 :04, l’heure de MAO.

Mais c’est toujours ambigu dans ces cas là… L’heure de naissance est-elle exacte ? A cette époque l’heure GMT (Greenwich Mean Time) prévalait mais c’était une période de transition et dans la capitale beaucoup continuaient à vivre à “l’heure de Paris” c’est-à-dire à GMT + 9mn, qui était la référence nationale quelques années auparavant. Dans ce dernier cas 04 :55 serait son heure solaire locale, donc l’heure YIN et non MAO.

J’ai choisi de privilégier l’heure YIN car cela me semble mieux correspondre à ce que l’on connait du personnage. De plus, dans ces cas où l’heure est très limite, je privilégie la première et non la seconde car je ne vois pas les sages-femmes et les médecins noter à la minute près l’heure de naissance mais plutôt faire les premiers soins avant. S. Gainsbourg est très certainement né un peu avant 04 :55.

Mais le pilier de l’heure est REN/YIN et serait GUI/MAO si on prenait l’heure MAO en compte. Les deux sont Eau sur Bois, ce qui ne change pas fondamentalement l’équilibre de la carte. D’ailleurs, si on pousse un peu l’analyse avec l’un ou l’autre pilier, chacun apporte des informations intéressantes qui correspondent bien à la vie de cet artiste particulier. La différence notable est le fait qu’avec MAO dans l’heure, il n’y aurait aucun Feu dans la carte alors qu’avec YIN nous avons un TC caché BING.

Ce que je fais aussi dans ces cas-là (rares heureusement), c’est que je fais l’analyse avec les deux piliers de l’heure. Deux analyses en quelque sorte. Mais pour cet article, partons avec l’heure YIN. Voici le thème avec le schéma d’équilibre des éléments.

Ce qui saute aux yeux dans cette carte c’est l’omniprésence du Bois. On voit, grâce au schéma d’équilibre des éléments que ce Bois domine largement le tableau.

Puis on voit rapidement aussi qu’il n’y a que très peu de Feu. C’est un thème froid.

Le MJ est REN, Eau Yang, et il est assez fort, soutenant la force du Bois.

La base du caractère est donc REN, représentée par l’océan ou l’Eau tumultueuse des grands fleuves. Les personnes REN sont très intelligentes, avec une vision panoramique et à la fois très profonde qui leur confère de grandes capacités d’apprentissage, d’adaptation et de communication. Elles sont toujours en mouvement et peuvent être très surprenante. Ne dit-on pas de se méfier de l’Eau qui dort ? Ce sont aussi des gens très libres, aucun obstacle n’en est vraiment un pour eux. Tel le flux et le reflux des marées, ils sont très changeants, voire un peu bipolaires. Leur énergie cinétique est très forte et peu déferler soudainement et puissamment.

Le MJ REN de S. Gainsbourg est assez fort malgré qu’il soit né en saison de Bois (MAO) dans laquelle l’Eau est affaiblie. Cette force est conférée par une seconde occurrence de TC REN dans le pilier de l’heure (ainsi que des TC cachés Eau dans les Branches).

Le premier sentiment que donne cette carte de naissance est une personnalité forte (l’Eau) avec beaucoup de sorties (le Bois). Beaucoup de choses émanent du MJ, S. Gainsbourg avait un tas de choses à exprimer !

Un Bois surpuissant

En plus de cette force du Bois mis en évidence par l’analyse quantitative de la carte, il y a une combinaison saisonnière de printemps, donc de Bois, avec les 3 Branches Terrestres (BT) YIN, MAO et CHEN, le tout catalysé par le TC YI du pilier du mois. Le Bois devient donc tout simplement gigantesque !

Dans le thème de S. Gainsbourg le Bois représente les Productions / Expressions. Avoir tant de Productions est typique des artistes, on remarque cela souvent en effet chez les acteurs ou les chanteurs. Ce Bois en Productions est ici essentiellement le Bois Yin, YI. C’est la déité Shang Guan, Heurte l’Officier (ou l’Officiel). C’est le signe d’une grande intelligence exprimée et surtout d’une grande créativité. Shang Guan est de polarité différente de celle du MJ, elle se déploie donc d’une manière totalement libre – on l’appelle d’ailleurs aussi Productions Anarchiques. Lorsqu’elles sont fortes comme ici, c’est le signe d’une grande capacité à innover, au mépris des conventions. L’Officier, c’est l’aspect Pouvoir, Guan, qui est ici représenté par la Terre. Ce sont les règles, les conventions, les lois… Les Productions contrôlant les Pouvoirs, on comprend alors le terme ancien de Shang Guan, Heurte l’Officier.

En bref, tout ce Bois représente la créativité de S. Gainsbourg.

Le plus étonnant c’est que Shang Guan, Heurte l’Officier, représente 100% du pilier du mois qui est le pilier des actions et de la sphère socio-professionnelle. Le Bois est présent également fortement dans la BT de l’heure, le pilier des résultats des actions et de la carrière.

De plus, le Bois est un élément en soi qui représente bien la créativité. C’est l’élément du dynamisme, qui est très libre et explore naturellement. Il est associé aux émotions en général, à l’affect et particulièrement à la colère. On peut aussi lui associer le chant (le cri), et le Bois YI particulièrement représente le geste pictural, la calligraphie par exemple.

La BT du mois, MAO est révélée directement dans le TC du mois, YI. C’est donc la structure du thème mais aussi la structure personnelle de S. Gainsbourg. C’est une structure Réalisateurs et, puisqu’il s’agit là du Shang Guan, Heurte l’Officier, c’est un profil Performeur.

Les Performeurs sont des personnes très orientées image, qui aiment être sous les projecteurs, au centre de l’attention. Ce sont des gens de spectacle, très créatifs et très libres. Ils recherchent la perfection et la reconnaissance, d’une manière ou d’une autre. Ils sont aussi en rejet total de toute forme d’autorité (Heurte l’Officier), surtout lorsque la structure est excessive, ce qui est le cas pour S. Gainsbourg. Cela peut donner des personnes très agitées, qui peuvent choquer leur entourage par leur liberté d’expression exacerbée.

On pourrait se dire que ce n’est pas étonnant vu la carrière de cet artiste si prolifique et si provocateur, mais c’est toujours un peu surprenant de voir une carte de naissance correspondant si bien à ce que l’on connaît du personnage.

Le pilier de l’année

Arrêtons-nous un instant sur le pilier de l’année du thème. Celui-ci est WU/CHEN, Terre Yang sur Dragon, qui est Terre Yang aussi. Une montagne sur une montagne. Un rempart, une forteresse. On a déjà vu ce pilier de l’année dans la carte de R. Badinter dans un article précédent, tout simplement parce que tous deux sont nés la même année. Alors, en soi, tous les natifs de 1928 ont ce rempart qui préside à leur rapport avec la communauté, mais ce n’est qu’élémentaire. Pour R. Badinter cela représente le Voleur de Richesse, Jie Cai, le compétiteur, mais pour S. Gainsbourg nous avons ici le Qi Sha, le Pouvoir Judiciaire. C’est le Pouvoir coercitif, celui qui impose sa loi, sans discuter.

Petite parenthèse. Le rapport entre la carte de R. Badinter et celle de S. Gainsbourg dépasse d’ailleurs celui de leur pilier de l’année. Il sont nés aussi tous les deux dans le mois MAO. Il partagent donc le même pilier de l’année et le même pilier du mois. Cela veut dire qu’il partagent aussi les mêmes Da Yun. Mais le MJ est différent donc les influences ne sont pas du tout les mêmes.

Il y a une grande réflexion à mener à partir de ces observations qui concerne les fondement de l’art de l’astrologie chinoise BaZi. Mais je vous laisse la faire et tirer vos propres conclusions.

Avoir le Qi Sha en TC de l’année est un signe de conflit avec la communauté au sens large. Quelle que soit la forme que prenne ce conflit, il y a ambivalence. Le Qi Sha est un clash avec MJ, et là, WU est en conflit aussi avec le TC REN du pilier de l’heure (même si c’est un conflit distant, il est relayé par le MJ). De plus, avec la BT CHEN c’est tout le pilier de l’année qui est Qi Sha, Terre Yang, qui est d’ailleurs la seule Terre présente dans la carte (TC cachés dans SHEN et YIN).

Ce Qi Sha n’est pas très fort énergétiquement parlant, malgré sa présence en pilier de l’année car la saison Bois de naissance réduit considérablement son influence. Il est alors facilement assimilable par le MJ REN qui est bien plus fort. Surtout, il est totalement sous le contrôle du Bois qui lui est gigantesque. Les Règles, les lois de la communauté n’ont donc que peu de poids dans sa personnalité. S. Gainsbourg les conteste et se les approprie en érigeant ses propres règles, sa propre éthique et une moralité bien à lui. Un Pouvoir Judiciaire totalement sous contrôle, à fortiori très présent dans le pilier de l’année confère un grand charisme, une autorité ostentatoire. Mais, tout cela n’est, semble-t-il que la façade qui cache une grande sensibilité, une grande créativité et un cœur tendre (le pilier du mois Bois Yin).

Blessure et clash

Si on continue de se concentrer sur ce rapport entre pilier du mois, YI/MAO et pilier de l’année, WU/CHEN, on remarque une blessure sérieuse car adjacente, entre MAO et CHEN. Cela vient corroborer l’analyse des conflits entre le MJ, le Bois Yin et la Terre Yang. Une blessure est un conflit de l’ordre de l’émotionnel et du psychisme. On a ici encore une fois les actions, le métier, qui est de la créativité pure, en blessure avec le Pouvoir Judiciaire, le 7ème Tueur dans le pilier de la communauté.

Le pilier de l’année est aussi le pilier des ancêtres, celui du clan, des origines. Mais je ne pense pas que, dans le cas de S. Gainsbourg ces oppositions représentent un conflit avec ses origines (juives par exemple) car encore une fois nous avons ici le Bois, Productions, et la Terre, Pouvoirs. C’est plutôt pour moi le signe que dès son plus jeune âge (pilier de l’année et du mois), S. Gainsbourg fut en rupture avec l’ordre établi, avec les lois et la bien-pensante autorité de son époque et peut être particulièrement en relation avec ses origines, au départ en tout cas. Nous y reviendrons avec les Da Yun.

Par ailleurs, on peut aussi noter un clash entre la BT SHEN du jour et la BT YIN de l’heure. Ce conflit est entre les Ressources (Métal) et les Productions (Bois) et surtout impacte le pilier de l’heure, l’intimité, la carrière, avec la BT du jour qui est le palais du conjoint et représente la dynamique relationnelle dans un sens plus large. On peut voir facilement dans ce clash le coté provocateur de l’artiste puisqu’il s’agit de la dynamique relationnelle en conflit avec l’intimité (BT de l’heure) occupée par les Productions. Qui plus est, la BT du jour est le pilier du conjoint et ceci illustre bien le rapport que S. Gainsbourg entretenait, au regard du grand public, avec l’amour et les relations hommes/femmes pour ne pas dire la sexualité. Le Bois dans ce conflit l’emporte aussi largement sur le Métal.

Je n’irai pas plus loin dans l’analyse en soi de la carte. On pourrait effectivement observer le projet de vie, le besoin essentiel est ses outils de mise en œuvre, ainsi que la dynamique relationnelle en détail, les caractères des animaux, les Na Yin… Mais cela nous ferait d’autant plus entrer dans l’intimité du personnage et dépasserait de loin les observations qu’à mon avis on est en droit de faire avec un personnage public. On ne peut noter que ce que l’on sait de sa vie d’artiste, je ne le connaissais pas personnellement, je m’en tiendrais donc qu’à cela.

Jetons un œil maintenant à ses Da Yun, ses piliers décennaux autrement appelés les piliers de chance.

Les Da Yun

Nous n’allons pas non plus tout décortiquer.

Ce que nous pouvons observer directement c’est que les 3 premières décennies sont dominées par le Feu et la Terre. Ce sont les deux éléments favorables pour l’équilibre de la carte énergétique de S. Gainsbourg. Cependant il y a pas mal de conflits présents. Les influences sont positives pour l’équilibre énergétique mais cela ne s’est pas fait sans accroc.

Da Yun entre 11 et 20 ans

Observons en premier lieu le pilier de la décennie entre 11 et 20 ans, DING/SI.

Nous avons là un pilier essentiellement Feu qui est donc positif car le Feu réduit naturellement l’excès de Bois. Cependant, la BT SI entre en punition d’ingratitude avec les BT YIN et SHEN des piliers de l’heure et du jour de la carte en se greffant sur le clash YIN-SHEN déjà présent. C’est une punition sérieuse, qui vient de l’extérieur car elle est apportée par un Da Yun. Cette pénalité dite agressive est de l’ordre de l’injustice, de la trahison et de la non reconnaissance de l’autre. Quelqu’un vous spolie et il s’en suit un manque de confiance envers tous, c’est un cercle vicieux dont il est difficile de sortir. Il y a dans la punition d’ingratitude externe une dimension de sentiment de harcèlement.

Ce Da Yun commence en 1939, c’est la seconde guerre mondiale. C’est l’époque ou le jeune Serge (Lucien de son vrai prénom) doit porter l’étoile jaune. La famille se cache avec de faux papiers dans différents endroits. S. Gainsbourg manquera d’ailleurs de peu de se faire arrêter en 1944, lors d’une descente de la gestapo dans le collège jésuite où il était caché. C’était une année JIA/SHEN.

On peut aussi observer que le TC DING du Da Yun tente de se combiner avec le MJ REN et le TC de l’heure, sans succès, pour transformer le tout en Bois. Pour moi cette tentative de transformation du MJ symbolise bien ces années de clandestinité et, le fait que cela essaie de produire du Bois (Productions), peut aussi s’interpréter comme une expression muselée.

Il faut aussi noter que SI est le représentant dans les Branches du TC WU, Terre Yang qui est le Qi Sha, le Pouvoir Judiciaire, le 7ème Tueur.

Puis c’est une des étoiles d’assistance de la carte de S. Gainsbourg, les aides qui nous sont apportées lorsqu’on en a besoin – et qui par là même démontre qu’on en a besoin ! C’est aussi un des signes d’isolement.

Da Yun entre 21 et 30 ans.

La décennie WU/WU apporte aussi de la Terre et du Feu. Nous connaissons bien maintenant l’influence que peut avoir le TC WU sur la carte de S. Gainsbourg. C’est le Qi Sha, présent dans son pilier de l’année que nous avons vu plus haut. De par sa nature de Pouvoir Judiciaire il entre en conflit avec le MJ et le TC de l’heure.

Nous l’avons déjà dit, le Feu et la Terre sont les Yong Shen de la carte, les Esprits utiles. Le Feu permet d’évacuer un peu l’excès de Bois et de faire en sorte que toute cette créativité trouve un exutoire, serve à quelque chose puisqu’il s’agit là de la Richesse. Il aide aussi à réduire la force de l’Eau. La Terre elle, retient l’Eau du MJ et capte une partie de l’énergie Bois qui essaie de la contrôler.

C’est une période ou S. Gainsbourg cherche sa place dans la communauté, enchainant les petits boulots de prof de dessin et de musique. Il se consacre essentiellement à la peinture mais sans rencontrer le succès et la reconnaissance qu’il recherche.

La Branche WU, le Cheval, du Da Yun est elle aussi composée de Feu et de Terre. Elle entre en destruction avec la BT du mois MAO. WU-MAO est un conflit qui est associé au reniement des origines, c’est une tendance à faire table rase du passé. Je pense qu’il ne faut pas y voir là encore un quelconque rapport avec ses origines familiales mais une remise en question de son travail. MAO représente le Shang Guan, les Productions Anarchiques, Heurte l’Officier et est placé dans le pilier de la sphère socioprofessionnelle. WU c’est les Richesses, la maîtrise sur les choses, la confiance en soi et le résultat du travail incarné par les Productions.

Pendant cette décennie S. Gainsbourg s’orientera de plus en plus vers la musique. Il y aura même une rupture brutale à la fin de cette période où il abandonnera complètement le dessin et la peinture qu’il exerce pourtant depuis son plus jeune âge. La dernière année de ce Da Yun est 1958, WU/XU où l’on retrouve 2 Terres Yang, Qi Sha. XU, le Chien, se combine avec WU, le Cheval du Da Yun et YIN, le Tigre, en pilier de l’heure de la carte pour former une combinaison San He, combinaison triangulaire de Feu. C’est cette année-là qu’il brûle toutes ses toiles et décide de ne plus peindre, au grand dam de son épouse de l’époque et de se consacrer pleinement à la musique.

Da Yun entre 31 et 40 ans.

Je remets la carte de naissance avec à droite le pilier du Da Yun concerné. C’est certainement la décennie la plus importante de la vie de S. Gainsbourg et la plus intéressante au niveau BaZi.

Le TC du Da Yun est JI, la Terre Yin, sur WEI, la Chèvre, qui est elle-même Terre Yin.

Symboliquement, la Terre Yin est l’élément qui façonne celui du MJ REN, Eau Yang. La Terre meuble de JI est le seul élément capable de contrôler l’Eau de l’océan et des grands fleuves que symbolise REN. Il lui permet de creuser son lit et régule son débit en douceur. C’est le Pouvoir Juste de REN, Zheng Guan, que l’on appelle aussi l’Officier Direct.

Cela représente ce que mon Professeur, A. Silverstone appelle la Phase d’apprentissage. C’est une période de la vie, qui n’est d’ailleurs pas forcément présente dans toutes les destinées, qui permet au sujet de choisir sa voie et son avenir. C’est la croisée des chemins où la personne décide de prendre telle ou telle direction en fonction de son patrimoine énergétique. De plus, pour S. Gainsbourg, la Terre permet de décongestionner le Bois puissant, c’est un élément très favorable.

Après 1958 où il brûle toutes ses toiles et décide d’abandonner la peinture, l’artiste se consacrera totalement à la musique, à la composition et à l’écriture de textes de chansons pour finalement faire la carrière qu’on lui connait.

Mais le succès ne se fera pas en une journée, ni en une année. Le TC JI est en conflit ouvert avec le TC YI du pilier du mois. C’est un combat qui commence et il sera difficile au début.

1959 est la première année de cette décennie, il compose et écrit alors chansons maintenant bien connues mais qui n’emporteront au départ qu’un très faible succès. 1959 est JI/HAI, Terre Yin, encore, sur HAI le Cochon qui est la naissance du Bois. HAI forme une combinaison San He avec WEI, la Chèvre du Da Yun et MAO, le Lièvre de la BT du mois de la carte de naissance. C’est une combinaison triangulaire de Bois, comme un renouveau des Productions et de la créativité de S. Gainsbourg.

Cette décennie voit la naissance de l’artiste tel qu’on le connait. Petit à petit il est reconnu et remporte de plus en plus de succès.

Un premier succès en 1960 : “L’eau à la bouche”, chanson dans laquelle l’amour et le sexe avec une jeune fille sont évoqués de manière assez induite et qui est provocatrice pour l’époque. C’est une année GENG/ZI ou ZI, le Rat entre en pénalité d’incivilité avec MAO, le Lièvre (encore lui !) de la BT du mois.

Puis il y a “La javanaise” qui est un grand succès en 1962, année REN/YIN, Fu Yin du pilier de l’heure et enfin le grand prix de l’Eurovision en 1965 avec “Poupée de cire, poupée de son” interprétée par F. Gall et la chanson “Les sucettes” évoquant la fellation et qui provoquera un scandale. Ceci en 1965, YI/SI – Punition d’ingratitude YIN-SI-SHEN, et 1966, BING/WU – Destruction WU-MAO.

Bref, la carrière décolle et le personnage de Gainsbourg apparait durant cette décennie !

Les 3 derniers Da Yun

Le 2 décennies suivantes apportent du Métal sur du Métal. Celui-ci façonne le Bois des productions.

Les années 70 verront les plus grands succès de S. Gainsbourg, ce sont les années Yéyé, pendant le Da Yun GENG/SHEN où GENG tente de se combiner avec le TC YI du pilier du mois pour produire encore plus de Métal.

Ensuite de 51 à 60 ans, c’est le Da Yun XIN/YOU, Métal Yin sur Métal Yin. Ce sont les années “Gainsbarre” durant lesquelles l’artiste est de plus en plus provocateur et enchaine les frasques sur les plateaux TV. C’est un pilier qui est en clash total avec celui du mois, Fan Yin : conflit XIN-YI et clash YOU-MAO, mais qui façonne le Bois YI des Productions.

YOU, le Coq, est aussi une étoile de romance pour Gainsbourg. Il se séparera de J. Birkin qui dit alors avoir peur du “Gainsbarre” et il rencontra sa dernière compagne, Bambou.

Cela en 1980 et 1981 qui sont deux années GENG/SHEN et XIN/YOU, Fu Yin du Da Yun.

YOU se combine avec CHEN du pilier de l’année de la carte, catalysé par le TC XIN du Da Yun et produit du Métal. Le Métal devient alors gigantesque.

L’élément Métal se sont les Ressources pour un MJ Eau et dans cette carte ce n’est pas un élément favorable car il soutient une Eau qui est déjà trop forte. Dans ces cas, les Ressources peuvent être vu comme un abus de substances néfastes, de tabac, de drogues et d’alcool par exemple, surtout pour un MJ Eau.

C’est une période d’autodestruction (en 1981 YOU-YOU : Autopunition Métal) durant laquelle le personnage est de plus en plus controversé, même si sa sensibilité, lorsqu’elle ressort finalement, lui apporte toujours une certaine affection du public.

La décennie suivante verra le décès du chanteur. C’est le Da Yun REN/XU dans lequel le MJ préside. Ce pilier est en clash total avec celui de l’année de la carte : REN-WU et XU-CHEN.

S. Gainsbourg a de plus en plus de problèmes cardiaques dus certainement à tous ses abus. XU, le Chien est la Tombe du Feu et tente en vain de se combiner avec MAO pour produire du Feu qui est très faible dans le thème de naissance.

En 1989 il apprend qu’il est atteint d’un cancer, c’est une année JI/SI ou l’on retrouve la punition d’ingratitude YIN-SI-SHEN qui est appelée aussi pénalité de Feu.

Il décédera d’un arrêt cardiaque le 02 mars 1991 au début du Da Yun REN/XU, une année XIN/WEI, un mois GENG/YIN et un jour XIN/WEI également. Les BT Terre sont alors omniprésentes, ce sont les Tombes du Feu et du Bois et elles enterrent le Feu DING qui représente l’organe du cœur.

Pour conclure

Quoique l’on puisse penser de S. Gainsbourg, qu’on apprécie son œuvre et son personnage ou pas, il demeure pour moi un artiste français hors du commun et son BaZi l’est tout autant.

J’espère que je n’ai heurté personne dans cette longue analyse de la carte de naissance de S. Gainsbourg et encore moins sa famille et ses enfants.

J’ai essayé de rester sur le personnage public en me basant sur ce qui est connu de tous le concernant et en évitant les interprétations qui dépassent ce cadre. Je pense être resté objectif, ne prenant pas parti et en n’exprimant aucun jugement subjectif sur ce personnage qui reste encore aujourd’hui assez controversé.

Cependant, si certaines de mes observations sont gênantes pour les proches de S. Gainsbourg, ils peuvent user bien évidemment de leur droit de retrait et je les invite à me faire part de leurs demandes éventuelles en me contactant. Je m’engage à faire le nécessaire rapidement.

Comme je vous le disais en introduction, ce cas d’étude est un cas d’école et ceci à des différents niveaux de maîtrise de l’astrologie chinois BaZi. Le fait, par exemple, que les changements de Da Yun apportent très souvent des périodes de bouleversements dans la vie d’un sujet est parfaitement illustré dans le cas de S. Gainsbourg.

Au regard du Mang Pai BaZi, l’école des moines aveugles, qui est pour moi un BaZi très avancé, la carte présente aussi un excellent exemple pédagogique. Mais je n’irai pas plus loin pour l’instant.

Merci d’être allé jusqu’ici dans la lecture de ce long article. Commentez si vous le désirez.

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire